Peu utilisé par son entraîneur Andrea Pirlo et toujours dans l’attente d’une prolongation de contrat, l’attaquant de la Juventus Turin, Paulo Dybala commence à s’agacer… Et les supporters italiens aussi. Mais qu’en est-il de la situation du numéro 10 argentin ?

De retour après une blessure musculaire contractée en août dernier, Dybala a disputé une fin de match moyenne contre la Lazio, se retrouvant dans un tourbillon de critique sur les réseaux sociaux. L’ancienne idole du Juventus Stadium vit des jours difficiles…

LE MALAISE DYBALA…

Paulo Dybala est à un moment clé de sa carrière, à l’âge de 27 ans – pas encore au moment où j’écris ces lignes mais il les aura dans deux jours, il est né le 15 novembre 1993 – l’argentin est jugé en méforme par la plupart des observateurs et peine à démarrer sa saison : alors faute à cette saison un peu spéciale lié au COVID-19, à sa blessure musculaire récente, à sa prolongation de contrat, à Ronaldo, ou bien véritable malaise avec la Vieille Dame ? De nombreuses hypothèses donc, on va donc analyser et tenter d’élucider le  » malaise Dybala « …

L’incertitude demeure pour l’argentin, il commence à désespérer pour plusieurs raisons. Tout d’abord il attend une proposition de ses dirigeants pour prolonger son contrat avec la Juventus au-delà de juin 2022. Il revient de blessure donc ajouté à cela un temps de jeu en baisse et on obtient un cocktail explosif… Les performances du bijou sud-américain sont – logiquement – en chute libre, son comportement sur le terrain, traduit un certain malaise.

D’ailleurs selon l’ancien président de Palerme, Maurizio Zamparini s’inquiète pour son ancien attaquant, celui qui avait qualifié Dybala de « nouveau Messi » est monté au créneau pour défendre son ancien joueur :

« Je suis toujours convaincu qu’il est le nouveau Messi, a affirmé l’Italien pour Tuttosport. Dybala, en plus d’être un champion, est un très bon gars. Et je ne peux pas comprendre pourquoi beaucoup ont tendance à l’oublier. Que Dybala ne parte pas de Serie A est un blasphème. Paulo aurait dû suivre mon conseil il y a trois ans et quitter Turin. Je lui ai dit. Son football est rempli de fantaisie, il ressemble plus à l’Espagne, Barcelone ou le Real Madrid. »

Il insiste encore, en conseillant une nouvelle fois à Dybala de quitter la Vieille Dame :

« Le conseil que je lui donne aujourd’hui est le même : « Paulo, quitte la Juventus et va au Real Madrid ». Peut-être dès janvier. Ce serait un accord pour tout le monde. Pour lui et pour la Juventus, qui a déjà essayé de le vendre. Paulo est un champion et non pas un second couteau. À la Juventus, il y a déjà Cristiano Ronaldo, un vrai phénomène. Dybala doit aller jouer le rôle de Ronaldo dans un autre grand club. »

Situation compliquée donc pour Dybala, d’autant plus que la presse italienne n’hésite plus à critiquer le Turinois, lui qui était autrefois le chouchou est désormais attaqué même sur les pages partisans de la Juventus, avec la création d’un #DybalaOut

LA FAUTE DE LA JUVENTUS ?

Mais dans toute cette agitation, peut-on remettre en cause les décisions de la direction de la Juventus ? En effet, la Juventus a déjà essayé de vendre Dybala… Mais plutôt que de tout miser sur l’argentin, la Juventus a voulu créer un duo Dybala – Ronaldo.

Mais en centrant toutes les attentes sur une seule individualité (CR7), Dybala est possiblement en train de gâcher son potentiel à cause – indirectement – de Cristiano Ronaldo. Étant donné que tout est fait à la Juve pour Ronaldo. Tous les espoirs sont placés sur un Cristiano Ronaldo – vieillissant mais toujours aussi monstrueux -, alors que si on compare l’avant/après Ronaldo c’est saisissant… Depuis qu’il est venu la Juventus fait moins bien qu’avant en Ligue des Champions, la star qui les emmenait loin (Dybala) n’a plus autant d’impact sur le terrain depuis l’arrivée de la star portugaise.

Sorti par l’Ajax et par Lyon, pas sûr que la Juventus où Dybala avait les clefs de l’attaque ce serait fait sortir… Mais on en revient au même problème que le PSG dont on parlait récemment sur le blog. Parfois miser tout sur une individualité qui ferait tout, plutôt que d’un collectif où on ferait jouer les joueurs ENSEMBLE, c’est un raccourci dangereux. Et cela fait grandement penser au duo Neymar – Mbappé qui – selon beaucoup d’observateurs – est plus une faiblesse qu’autre chose, tant que le club n’est pas capable d’assumer le fait de les faire jouer ensemble POUR le club.

Personne n’ose critiquer Ronaldo en Italie, encensé par les médias et les supporters de la Vieille Dame qui ressortent les mêmes arguments «  c’est lui qui nous met tous les buts « . Oui mais… La Juventus mettait des buts avec Mandžukić, Higuaín et Dybala aussi et ils dépassaient les quarts de finale. La Juventus se casse les dents et n’arrive pas a créer ce duo Dybala – Ronaldo. Quand t’as une star mondiale du ballon qui rejoint ton club – et je refais le parallèle avec Neymar en tant que supporter du PSG -, avec l’arrivée de Ronaldo et ces conséquences larges sur le collectif italien. Il y a des répercussions économiqueset donc sportives -, quand Ronaldo arrive Dybala sort de 3 saisons formidables. On le cherchait tout le temps dans le jeu, car c’était le meneur de jeu et un joueur très talentueux capable de faire la différence à lui tout seul, que ce soit par la passe, la frappe, ou un geste technique.

Quand Cristiano Ronaldo arrive, si on se penche sur les premiers matchs on lui donne les clefs du jeu. La Juventus, joue moins sur Paolo Dybala, même psychologiquement quand vous avez quelqu’un comme Ronaldo… Forcément vous jouez sur lui, mais la question c’est est-ce que la Juventus est plus forte comme cela ? C’est un facteur je pense important à prendre en compte, étant donné que le portugais polarise l’attention. Cela se ressent dans le jeu, tu peux y mettre toute l’envie, énergie que tu veux, quand tu as Ronaldo dans ton équipe, le jeu change RADICALEMENT.

Il va tout tenter pour lui, que ce soit les penaltys, les coup-francs, les prises d’initiatives offensives. Alors la Juventus avait joué – logiquement – sur le côté médiatique de l’arrivé de la star mondiale portugaise, on nous parlait déjà d’un duo inséparable et inarrêtable. Mais… Après deux saisons, on pourrait croire que c’est un pétard mouillé. Massimiliano Allegri s’est cassé les dents pour avoir essayé de créer ce duo. Maurizio Sarri aussi, même si le style de jeu de ces deux coach ne sont pas comparables. Reste à savoir qu’en sera-t-il de Pirlo qui va devoir faire avec un Dybala en perte de confiance et de valeur marchande descendante

Valeur marchande de Paolo Dybala

Valeur marchande de Paolo Dybala

L’AVIS DE LA COMMUNAUTÉ

Comme d’habitude, on vous a demandé VOTRE avis sur la communauté Instagram Pronostics Club. Sur la question du jour « Dybala gache-t-il son potentiel à cause de Ronaldo ? », voici vos réponses :

D’après @matthieu_63_ : « Dybala ne gâche clairement pas quoi que ce soit, je pense qu’il met simplement son potentiel au service de Ronaldo. Comme le ferait un Di Maria au PSG avec Neymar/Mbappé… »

Selon @gregoire_gnt : « Je ne pense pas car Ronaldo a une mentalité de gagnant et essaye de le pousser à se dépasser. Après du coup forcément, ce n’est plus Dybala la star de l’équipe… J’aimerais bien le voir dans une petite équipe (qui marche bien) pour voir ce que ça donne genre Everton, avec Carlo Ancelotti même s’il jouerais pas la LDC du coup… »

Pour @_samjoke : « Oui il gâche clairement quelque chose, il se sacrifie et tente beaucoup moins qu’avant juste à cause de CR7. Pour moi, il doit aller dans une équipe où il serait la star principale, où on lui donne les clefs du jeu. Pourquoi pas le PSG, si on vend Mbappé et/ou Neymar… »

A posteriori @shindra.youtube : « Non pas du tout, on l’a vu l’année dernière Ronaldo et lui se complétaient plutôt bien. Ils ont quand même réussi à porter une Juventus de Sarri très faible. Je pense que les deux causes de la méforme de Dybala en ce moment sont surtout : sa prolongation de contrat qui n’avance pas (Dybala demandant 15 millions, la Juventus ignore ces demandes) et son retour de blessure qui ne l’aide pas du tout ! »

UN NUMÉRO DIFFICILE À ASSUMER

Les critiques qui gravitent autour de Paulo Dybala ne sont pas un hasard. La Joya est un footballeur argentin qui porte un maillot très lourd, un numéro très lourd à la Juventus. Le numéro des légendes comme Omar Sivori, Michel Platini et Alessandro Del Piero. S’il se produisait ailleurs, comme à Palerme, ces prestations ne bénéficieraient pas de la même attention, des mêmes éloges, des mêmes attentes et des mêmes critiques.

L’argentin peut en plus profiter d’une publicité médiatique que tous les autres numéros 10 turinois n’ont pas eu, il a la possibilité de vivre à une époque ou le football est beaucoup médiatisé. Où tu peux devenir la star de demain en une seule frappe, vivre des moments excitants (il suffit de se souvenir de son but magique marqué contre l’Inter) mais… Paolo Dybala c’est aussi des brouillards soudains, avec une attitude parfois indisposée, paresseuse, de ceux qui savent qu’ils font partie de la tribu des meilleurs et croient être les meilleurs de tous, typique de l’attitude sud-américaine.

On parle quand même d’un poste difficile à assumer, le meneur de jeu (numéro 10), celui qui distribue le jeu, qui créer l’espace. Dans ce rôle-là, de nombreux joueurs ont marqué l’histoire de la Juventus. Michel Platini, qui représentait la classe à l’état pur et dont je n’ai même pas besoin de cité le palmarès. Zinedine Zidane, – même s’il n’a pas porté le numéro 10 – l’artiste, le prince de Turin. Comment ne pas citer Roberto Baggio, petit en taille mais grand champion ! Alessandro Del Piero, le meneur de jeu essentiel et décisif de la Juventus.

Je laisse de côté les chiffres stratosphériques de ces joueurs qui sont passés par Turin et je vous demande, après ce bref et illustre catalogue… Où placeriez-vous Paulo Dybala ? Dybala doit-il quitter la Juventus ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter votre commentaire» …