Un autre Italien arrive au PSG, après Florenzi : Kean est prêté par Everton au Paris Saint-Germain. Suivi pendant longtemps par la Juventus, l’attaquant a débarqué à Paris sous forme de prêt. Le feeling avec Ancelotti n’est jamais réellement passé…

UN AUTRE ITALIEN DÉBARQUE DANS LA CAPITALE

Un autre coup italien pour le PSG. Après Alessandro Florenzi, le club français a mis la main sur Moise Kean. Le jeune attaquant italien, né en 2000, ancien de la Juve, a été prêté pour une saison par Everton et est allé compléter un effectif qui avait besoin de concurrence au poste de buteur après l’adieu d’Edinson Cavani.

Le jeune joueur aura l’occasion de se confronter et de grandir avec des individualités fortes tel que Neymar, Mbappé et Icardi, finaliste de la dernière Ligue des Champions.

Moise Kean va donc tenter de se relancer dans le club français, après un passage très oubliable du côté anglais. Visiblement motivé par la nouvelle recrue Florenzi, il a déclaré :

« Mes nouveaux coéquipiers ? J’ai posé quelques questions à Alessandro Florenzi, que j’ai côtoyé en sélection. Il m’a dit de bonnes choses sur l’équipe, l’entraîneur, les entraînements… Il m’a convaincu !« 

TUCHEL CRITIQUE LE MERCATO DU PSG : LA RIPOSTE DE LEONARDO

Après des divergences liées au mercato ces dernières heures entre Leonardo et l’entraîneur Thomas Tuchel. Les propos de l’entraineur allemand ont fait office d’alarme pour le clan parisien : « Pour l’instant, nous sommes moins forts que la saison dernière« . Le Paris Saint-Germain renforce donc son attaque avec l’arrivée de Moise Kean, qui portera le maillot numéro 18.

Tuchel avait récemment critiqué le mercato du PSG en indiquant qu’il fallait plus d’arrivées après les départs de cadres du club (tel que Thiago Silva ou Cavani). Avec l’arrivée en prêt d’Everton de l’ancien attaquant de la Juventus, payé 27,5 millions d’euros en été 2019 par les Toffees. Leonardo répond à Thomas Tuchel en tentant d’apporter de nouveaux joueurs dans le collectif parisien. En attendant, le directeur sportif parisien Leonardo est toujours actif pour essayer de faire venir une sentinelle à Paris pour les dernières heures du mercato.